ADIEU RAYMOND

Raymond

Raymond sera incinéré mercredi 23 au Crematorium de VALENTON a 15 heures

Nous présentons nos condoléances à sa famille et à ses proches. Adieu Raymond

 

Je vous le laissais entendre samedi dernier, notre Ami Raymond GATOUILLAT nous a quittés hier matin après 3 années de souffrances physiques et morales.

Qui était Raymond ? Les quelques lignes jointes vous le rappellent…

Raymond a pris sa première licence à l’ASADP en 1988 il y a 27 ans. Raymond a vite réussi son intégration aux côtés de Serge STIQUEL et Victor BEDELET.

Il avait le coup de pédale facile, régulier, et demeurait toujours en ligne sur sa machine. Il aurait pu se voir attribuer le prix de l’esthétique sur le vélo.

Très amicalement nous l’appelions ‘’Ramuncho’’ avec sa chevelure argentée dépassant le casque. Plein de bon sens il était, la pointe d’humour en permanence sur les lèvres. Drôle il restait, nous narrant souvent des histoires vraies mais qui nous paraissaient invraisemblables, d’où des crises d’un fou rire contagieux. J’entends encore son rire particulier… Toujours souriant, très attachant, il faisait preuve de gentillesse, offrant ses services dans toutes nos organisations.

Son taux de participation pendant la saison était élevé. Assidu il demeurait. Combien de kms totalisait-il chaque saison ? Il était au départ de tous les 200 kms en Ile de France, de nombreuses cyclosportives. Il a participé à une dizaine de Paris – Nice. C’était un fan des semaines fédérales. Il affectionnait les séjours à Sainte-Maxime et toutes les sorties club. Sa dernière fût le week-end au Mont Saint-Michel…

Raymond était un élément moteur, une locomotive pour les cyclos… Rouler en peloton ? Il se tenait toujours près de la ligne médiane. Souvent ‘’il tentait le diable’’ en forçant le passage au stop, voire au feu rouge aussi je me suis toujours demandé s’il n’était pas daltonien… A maintes reprises ses Amis le sermonnaient, en vain.

L’accident grave dont il fût victime il y a 3 ans a été la conséquence d’une inattention, d’une négligence, et d’un léger handicap car il déchaussait avec difficulté… Raymond s’en relèvera mais des complications viendront contrarier un rétablissement que nous voyons prometteur.

Nous pleurons tous Raymond GATOUILLAT qui fût un pilier du club à la joie de vivre communicative.

A la demande de sa famille, il n’y aura aucune cérémonie. Raymond sera incinéré…

A la lecture de ce message, si vous l’avez connu, chacun ressentira le choc que provoque la perte d’un Ami, ce vide que Raymond laissera et je sais que, déjà, vous passez en revue tous les bons souvenirs que vous avez vécus à ses côtés.

Adieu Raymond

Les commentaires sont clos et le rétrolien n'est pas disponible.

Les commentaires sont clos.