PARIS – HONFLEUR 2012

Dès le vendredi soir Petit Claude et Jean-Marc vont chercher les deux véhicules WW à Corbeil

Le rendez-vous est donné le lendemain à 06h30 place Dauphine. Jean-Marc se charge d’aller récupérer les plaques de cadres au gymnase Marcel Cerdan à Levallois.

Nous sommes 21 à participer, 16 sur leur monture : C.Babilotte – F.Couet – X.Delanoe – H.Dijols – D.Gallois – H.Koudjaali – M.Legros – C.Lemaitre -A.Leroux – A.Nedelec – P.Neveu – C.Plantin – L.Pollet – E.Rouxel – F.Tausserat – T.Treillon. et 5 accompagnateurs (trices) : D.Leroux – M.Nedelec – AM.Neveu – F.plantin et JM.Rouxel.

Quelques chiffres : 2716 participants dont 144 féminines, 21 nations représentées. Nous terminerons 14ème au classement des équipes (avec une coupe que nous n’avons pas récupéré) sur 374 clubs inscrits. Le 1er club étant l’AS des Sapeurs Pompiers de Paris avec 117 participants.

Les voila sur la route en direction de la Normandie, le temps est frais le matin , mais très vite la chaleur va arriver avec une pointe à 32° dans l’après-midi. les petits groupes se forment, les véhicules suiveurs sont interdits et doivent prendre un circuit type « bison pas très fûté ». Heureusement nous allons réussir à les croiser plusieurs fois sur leur passage.

Nous voici à Thoiry sur l’esplanade devant le château, déjà des centaines de cyclistes se précipitent sur les victuailles (je veux dire le ravitaillement). Savent-ils ce qu’il y a derrière les grilles de ce domaine ? 150 hectares entourent le château, des jardins botaniques classés et un labyrinthe mais il est surtout connu pour son zoo et sa réserve africaine. Le zoo se visite à pied et la réserve africaine en voiture. Le jardin zoologique quant à lui est une authentique découverte de la faune sauvage (130 espèces, 1000 animaux). Pédagogie et jeux alternent afin de sensibiliser les petits et les grands à la protection des espèces.

Nous reprenons la route et voici la commune d’Epieds ou les participants sont pris en photo (elles seront prochainement sur le site du Paris-Honfleur).

Tranquillement les AAOC rejoignent un point très attendu : Glissoles pour le contrôle de ravitaillement. Repas servi très correct, avec un peu d’attente il est vrai, mais vu le nombre de participants, les organisateurs ont des circonstances atténuantes. Le manque de place pour se restaurer, provoque une atomisation des cyclistes dans un rayon d’un kilomètre, mais on en retouvent beaucoup qui prennent le frais au bord de la rivière. Cette collation est nécessaire pour nos équipiers, surtout à cause d’XXL qui s’est mis à rouler à 45km/h vers le ravitaillement sans se retourner ! peut-être l’odeur de la nourriture, l’appel du box à bétail ou tout simplement une piqûre de frelon, allez savoir ?

Pour ma part, je suis de garde en compagnie de Martine auprès des vélos pendant que les autres se prélassent dans l’herbe, du moins c’est ce que l’on m’a rapporté !

Le redémarrage après le repas est un peu difficile, le repas est encore au fond de l’estomac. L’allure plus modérée permet de traverser de beaux villages comme celui de Beaumont le Roger, L’écrivain Philippe Delerme, par ailleurs professeur au lycée Marie-Curie de Bernay, réside à Beaumont-le-Roger, dans une belle propriété, son fils, le chanteur Vincent Delerm a grandi à Beaumont. Nous pssons à Fontaine la Foret et son magnifique château du 18ème siècle. On roule sur Brionne et on aperçoit le très curieux hôtel de ville et le vieux donjon. c’est à cet endroit que notre ami Hubert se fait percuter par l’arrière et son pneu vole en éclat. Une voiture le prendra en charge et le transportera sjusqu’au dernier point de ravitaillement a Appeville dit Annebault (merci Jean-Marc pour le pneu neuf qui a permis au fougueux Hubert de repartir). Je pense que le club devrait pouvoir l’inscrire à un stage « comment changer un pneu en moins d’une minute en évitant les pincements et éclatements qui s’ensuivent…

Il reste 37 kms à parcourir, on passe Pont Audemer juste le temps de faire un clin d’oeil à 3 natifs de cette belle ville ancienne, le boxeur Alexis Vastine, le cycliste francis Ducreux et la belle Laetitia Casta. on traverse les villages de Conteville, Berville sur mer Fiquefleur, les derniers ronds-ponts et en perspective finale la ville de Honfleur avec son magnifique Grenier à Sel. Difficle de trouver une place pour garer nos deux véhicules + la remorque, mai avec de la patience et un peu de chance nous arrivons à nous faufiler. Une chaleur étouffante sur le port, les participants se dirigent vers les douches, d’autres plus prévoyabts font une toilette sur place et vite les habits légers dits civils pour déambuler dans Honfleur. Des terrasses prise d’assaut, mais on a surtout observé un arrêt prolongé chez un glacier de la vieille ville. Devinez qui on trouve tranquillement asis en train de s’engoufrer une glace dans un pot de 500grammes, une fois encore c’est l’ami Franck XXL, nous avons les photos à l’appui. Il est 19h30, nous nous dirigeons vers le restaurant l’auberge du chat qui pêche et dinons en terrase face au port. Repas correct servi en un temps record puisqu’à 08h45 le repas est terminé. Au début du dîner nous avons eu la visite surprise de raymond Martin qui est venu nous rejoindre, il est vrai que Caen n’est pas très éloigné. Ce dernier a pu constater que nous portions les polos du club (enfin presque tous).

Nous remontons dans les véhicules et direction Paris ou nous arrivons à 23h00.

Heureuse journée, content de se retouver, nez au vent et pas dasn le guidon, une autre manière de faire du vélo. Merci à tous pour votre participation et votre bonne humeur partagée. Alors….à l’année prochaine

Les commentaires sont clos et le rétrolien n'est pas disponible.

Les commentaires sont clos.