Retour sur la Route des Blés

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas…

Avant le départ

Avant le départ

Le samedi, course des 3 et GS lancée sous la pluie, avec Dominique Renaud, Franck XL, olivier BOUTROUILLE,

Franck Laviron, Bruno et votre serviteur.

Sans oublier nos fidèles accompagnants de choc, j’ai nommé Alain et Serge à la voiture (oh combien précieuse) et Sylvain sur la moto.

Au bout de 30 kms, la bonne échappée se forme avec XL dedans, c’est super, reste plus qu’à …

Mais, 30 bornes plus loin, on le reprend avec le maillot et la cuirasse râpés ?? Franck a tâté du bitume dans un virage plus glissant que les autres. L’échappée ne l’a pas attendu et a 2 mn 40 d’avance et on ne la reverra pas.

Ensuite je crève et il me faudra pas loin de 10 bornes pour réussir à rentrer à bloc, en faisant l’élastique dans les voitures et les motos. Merci à Alain et Serge pour le dépannage et remorquage. Je suis cuit et la ligne me semble bien loin.

A l’arrivée, on fait les comptes: XL par terre, Bruno aussi est tombé dans les derniers kilomètres, et on voit notre Sylvain arriver avec la moto râpée elle aussi. Les boules que notre motard de service n’ait pu éviter une chute presque à l’arrêt sur le bas côté en herbe mais la moto, elle, est tombée sur la route. Pas de bobo ni pour Bruno, ni pour Sylvain.

ET APRES

ET APRES

Et les points chauds me direz-vous? L’échappée a tout pris ou presque, notre Franck qui détenait le maillot l’année passée, a réussi à prendre des points avant  qu’elle ne se forme et il est placé pour le podium.

N’oublions pas la belle performance de Dominique qui était juste venu « pour voir »  en vue de faire le championnat le dimanche, et qui finalement, malgré les trombes d’eau que l’on a pris sur la tête et dans les yeux (à ne plus rien y voir), décidait de revenir le dimanche pour la course et l’ambiance dans l’équipe.

Il nous reste donc 3 objectifs ou possibilités du moins pour le dimanche. Conforter le podium des points pour Franck, essayer d’épauler si possible Dominique qui peut entrer dans les 3 car 2 GS dans l’échappée et la gagne d’étape , pourquoi pas.

Dimanche matin, Bruno ne reprendra pas le départ.  OUF, pas de pluie, et départ rapide vent de dos à 56 km/h…Plusieurs tentatives sans succès, dont les miennes qui font spichtttttt au bout de 150 mètres vu la grosse caisse que j’ai, et  les points chauds intermédiaires bien pilotés par XL et Olivier pour Franck qui marque des points,  surveillé ou contré par le leader du classement et un Tropicana.   Le peloton se dispute l’étape au sprint malgré une dernière tentative de sortie avant les derniers virage. L’après midi un contre la montre définira le classement général, toute l’équipe le fera mais en  » décrassage » car sans enjeu.

Quoi mon maillot?

Quoi mon maillot?

Résultat des courses: Franck remporte la 2ème place des points chauds, l’équipe se classe 6ème sur 8Classement individuel: FL 28 – DR 29 |-D  – JLG 39 – OB 40 -XL 41 – Mais malgré tout encore une fois, super ambiance dans l’équipe, des bonnes bières et de bons flans… :-P

Bravo Franck

Bravo Franck

A refaire en 2017, en forme cette fois, en préparation de Paris Nice.

Les commentaires sont clos et le rétrolien n'est pas disponible.

2 Réponses à “Retour sur la Route des Blés” :

  1. avatar Laviradm dit :

    Merci Jean-Luc pour le CR

    La ronde des blés est vraiment une très belle épreuve. Le cru 2016 aura été copieusement arrosée le samedi avec une vraie course de guerriers. Et, malgré les litres d’eau pris sur le nez samedi, pratiquement tout le peloton est présent le dimanche. Course qui se disputera sur le sec et sous quelques rayons de soleil : ça fait drôle !4

    En chiffre : un podium (2è place) au classement par points pour Cerise, 3 gamelles : 1 pour XXXL, 1 pour Brnuo et 1 pour Sylvain (moto) et 1 échappée pour XXXL
    Et on retiendra surtout les émotions sur vélo, le très bon esprit de camaraderie, bref petite représentativité (cause championnat) et grosse ambiance; Pour le reste…

    Les années se suivent et ne se ressemblent pas… Qu’elle est loin cette année dernière où nous étions nombreux et en grande forme…
    Cette année, une seule équipe 3/GS alignée. Et pour l’entrainement, on l’a surtout séché !

    Samedi – La pluie +++ , les gamelles et le naufrage total :
    On se pose tous la question d’être ici dans ces conditions avec notre pauv’ entrainement. Enfin, une fois qu’on s’est dit ça, on s’aligne au départ avec l’idée de garder le classement par points et de jouer l’étape pour Bruno.
    En fait je suis le seul heureux de ces conditions météo : cette année j’amorti mes très esthétiques sur-chaussures :-)

    La course démarre fort, ça attaque très tôt. Le 1er point chaud est à 9Kms, Olivier met en route de très loin, il étire le paquet sur 3 Kms avant de mettre en route le train du 1er sprint avec XXXL. L’initiative part avec 2 gars sur la gauche, je démarre prooooooggrressssivvvvemmmmennnttt… J’ai un vélo de retard au démarrage que je comble in extrémis pour coiffer la 2è place juste sur la ligne.

    Ca roule très vite, j’agonise et un contre se forme dans lequel XXXL arrive à se glisser. C’est bon pour aller au bout avec tous les clubs représentés, ils s’organisent et leur avance progresse très vite aidés par les virages en ville.

    Il me faut 10 Kms avant de retrouver mon souffle et relever la tête. Et ma 1ère vision est cauchemardesque : C’est XXXL le Terrible !!!
    En fait je pense à une crevaison mais c’est une chute qui l’a arrêté. Et comme toute bête blessée, elle est enragée…. Le ciel nous tombe sur la tête pour de bon : l’échappée avait à ce moment là déjà 2 minutes d’avance ! Plus personne devant… Out le classement par points, l’étape et le classement général !

    La fable ne s’y prêtant pas (ce ne sont ni la patience ni la longueur de temps qui vont nous ramener sur l’échappée), XXXL décide d’utiliser sa force et à lui seul boucle les 50 Kms. Allure moyenne > 37 Km/h !
    Pour l’anecdote, il laisse juste un relais le temps d’une petite virée sur le trottoir après manqué un gauche. Pile au bon moment pour que Jean-Luc puisse raccrocher les wagons après sa crevaison et son chrono dans les voitures. Jolie performance : je le croyais perdu pour la cause.

    Bruno tombe au même endroit que XXXL le tour précédent, le virage était vraiment mauvais avec plusieurs glissades plus ou moins contrôlées. Le reste de la course est sans histoire si ce n’est l’alternance de routes sèches et détrempées. Au final, on laisse 3mn20s sur le vainqueur.

    XXXL blessé mais très combatif !

    XXXL blessé mais combatif

    Course du dimanche :

    Parlons du classement par points : le leader a été impérial : il m’explose sur le 1er point chaud du samedi et pendant que j’agonise au fond du paquet il part en échappée et réaliser un carton plein avec 15 points / 15 !
    La bonne nouvelle c’est que derrière personne d’autre n’a l’air de s’être intéressé à ce classement et nous sommes 3 à la 2è place avec 3 points. Si mathématiquement la 1ère place est encore possible, elle est très compromise.
    Cela étant je veux quand même défendre ce maillot et l’équipe me suit dans cette optique. Chapeau les gars !

    1er point chaud du dimanche j’ai le droit à un gros coup d’Olivier et XXXL :
    Un pétard d’Olivier, un démarrage de XXXL et nous voilà tous les 3 isolés : très bon plan sauf qu’un Tropikana revient sur nous et je me fais taper. J’ai vraiment les boules !!! Je prends la 2è place et le leader fait 3.

    C’est mort pour le maillot : il a le compte de points pour ne pas se faire rejoindre. On défend bec et ongles la 2è place du podium avec les 2 sprints du château d’eau pas favorables mais on avait la rage !

    Je marque le point de la 3è place sur le 1er tour avec un très habile gymkhana mené par XXXL pour remonter les 5 rangs de vélo. Un vrai Rodéo au galop qui me laisse un souvenir impérissable :-P Le gagnant est parti à 2 Kms et le leader me saute facilement sur la ligne.

    Au 2è tour je fais le sprint après une petite échappée à 6 avec XXXL encore et toujours dans les bons coups.
    Merci encore les copains, c’était GRAND !
    Mercis encore à Sylvain sur la moto et l’équipage Serge DE VRIES et Alain NEDELEC. Nous vous remercions tous les 3 pour tous ces petits riens qui finissent par faire quelque-chose.

    Le reste de la course est une succession d’attaques isolées, mal construites, sans entente et toutes avortées. Un peu dommage. Le sprint d’étape se joue sans moi, j’ai les jambes qui tournent carrées.

    Et pour le chrono… J’ai beau essayer je pense que je n’ai encore rien compris à l’exercice…

    Date est prise en 2017, si c’est compatible avec Paris-Nice….

    Ohhhh Jean-Luc en flagrant délit de gourmandise :

    Jean-Luc en flagrant délit de gourmandise

  2. avatar Jean-Luc dit :

    Cela valait le coup d’attendre une semaine pour avoir nos compte rendus et photos, pas vrai?
    Ps : Il était bon ce flan de fin de WE