PARIS NICE CYCLO 2022 Dimanche 19 juin 5 ème étape: Annecy-Les Saisies

Oubliés les bains frais dans la lac d’Annecy le samedi soir. La journée de ce dimanche matin s’annonçait très chaude. Départ prévu du Parvis de La Basilique de La Visitation. En accord avec l’organisation, certains sont partis 7h30 par le Bord du Lac d’Annecy (sur 2 km) pour éviter la grande chaleur au Col des Glières; ce col des Glières, dont le mémorial de la Résistance fut inauguré en son temps par André MALRAUX, est moins connu parmi les grands classiques alpins, mais il reste redoutable. Et ce n’était pas le versant le plus pentu, lequel affiche des 15 et 17%, le road book signalait d’ailleurs « descente dangereuse »: tout s’est bien passé.

Ravitaillement matinal à Aviernoz Place de la Mairie

Dès le départ, on sent une grande partie du peloton semble assez marquée à la fois par la fatigue et la chaleur suffocante. On s’inquiète pour certains; pourront-ils continuer ou, la mort dans l’âme s’arrêter? la solidarité ne fait pas défaut, on se regroupe, on fait une pause, on s’accroche aux véhicules d’assistance (ici ce n’est pas recommandé, mais autorisé), d’autres souhaitant ménager leur organisme, acceptent l’aide de la voiture balai pour se ressourcer un peu. Les camionnettes et les motos  ne cessent de remonter les groupes pour leur proposer de l’eau et au besoin de les arroser. Sur les photos on peut voir le fourgon de la Croix rouge, il est partout! Que les internautes ne s’affolent pas, tout était sous contrôle, il s’agissait de faire de la prévention et proposer de a fraîcheur aux concurrents. Pour reprendre le jargon cycliste, c’est  la « course à la canette ».

Ravitaillement au Grand Bornand sous la Grenette. Vue sur la Chaîne des Aravis.

Du village d’Entremont à la Clusaz cela ne cesse de monter en léger faux plat jusqu’au pied du col des Aravis, pas très long mais usant, surtout avec le soleil qui monte, qui monte, et on ne parle pas de la température.

Enfin l’ascension du col des Saisies. Les habitués de la Megève-Mont-Blanc connaissent, une simple montée reste anodine, mais là pour la troisième ascension du jour et à la mauvaise heure, çà n’en finit pas.

Tout le monde est rentré dans les délais, et à 18 heures, Franck PICCARD, premier champion olympique de super-G à Calgary en 1988, cycliste assidu, attendait le peloton et Raymond MARTIN pour une réception au Signal, le centre aquatique et sportif de la station des Saisies.

Demain lundi 20 juin, la grande étape Les Saisies-Alpe d’Huez en passant par le Grand Cucheron et le Glandon. Cà jase déjà au repas du soir, beaucoup d’inquiétude…

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire :


Warning: Use of undefined constant cs_print_smilies - assumed 'cs_print_smilies' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /htdocs/wp-content/themes/TechHub/comments.php on line 82

Vous pouvez ajouter des images dans vos commentaires en cliquant ici.
(Il est possible de choisir la largeur d'affichage de l'image en renseignant un nombre compris entre 10 et 800 dans width=" ".
[width="400" : conseillé pour une photo standard]
Il est possible d'afficher un texte au survol de l'image en renseignant le texte de son choix, dans title=" " et dans alt=" ".
[title="texte" alt="texte"])